C’est mon Patrimoine ! édition 2022 en Nouvelle-Aquitaine

| Publié le 14 janvier 2022 | Dernière mise à jour le 21 mars 2022

  • Envoyer a un ami
  • facebook twitter

"C’est mon patrimoine ! " est une opération d’éducation artistique et culturelle hors temps scolaire permettant à des jeunes (de 6 à 18 ans), éloignés de la culture, de renforcer leur appropriation et leur goût du patrimoine et d’enrichir leurs connaissances

Descriptif

Accueillis dans les lieux de patrimoine sur l’ensemble du territoire, les jeunes ont accès à différents programmes d’activités pluridisciplinaires : Ateliers, visites théâtralisées, jeux de piste, lectures, danse, performances ou pratique des arts numériques qui permettent de s’approprier de façon inédite le patrimoine sur l’ensemble du temps extrascolaire, lors de toutes les vacances scolaires ou les jours de loisirs dans l’année (mercredis, samedis).
L’édition 2022 vise à couvrir la diversité des territoires, urbains, périphériques et ruraux et à toucher des publics diversifiés, en prenant en compte la pluralité des patrimoines (ensembles urbains, patrimoine immatériel, patrimoine rural de proximité, friches industrielles...), avec des pratiques artistiques et culturelles nouvelles (balades urbaines, reportages photo, vidéo, radio, utilisation du jeu vidéo comme support de médiation...).
Les porteurs de projets, candidats à c’est mon patrimoine ! devront développer un projet faisant l’objet d’une élaboration commune avec un autre partenaire au minimum : structure patrimoniale d’accueil du projet et structure de loisir ou association d’éducation populaire travaillant régulièrement avec le public-cible.

Les bénéficiaires

Les publics des activités menées, des jeunes de 6 à 18 ans et notamment aux adolescents, seront issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville pour au moins 60% d’entre eux afin de bénéficier d’un financement spécifique des crédits politique de la ville.
Pilotage
Ce dispositif piloté, au niveau national, par le ministère de la Culture et l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires (ANCT) touche chaque année plusieurs dizaines de milliers de jeunes inscrits en centres sociaux, maisons des jeunes et de la culture, centres de loisirs ou foyers ruraux.
Au niveau régional, le dispositif est piloté par les Directions Régionales des Affaires Culturelles (DRAC) et les Directions Régionales de l’Économie, de l’Emploi, du Travail et des solidarités (DREETS), en collaboration avec les directions départementales de la protection des populations (DDPP) et les directions départementales de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETS/PP).
Cahier des charges et Formulaire de candidature à télécharger
Date limite de candidature : 18 mars 2022
Envoi des candidatures à la DRAC Nouvelle-Aquitaine et à la DREETS Nouvelle-Aquitaine uniquement par voie électronique aux adresses mail suivantes :
DRAC Nouvelle-Aquitaine
Site de Bordeaux :
Aurélie CAMUS – Assistante action culturelle et territoriale – 05 57 95 01 56 – courriel
Gaétane DUPONT-BAUVERIE – Conseillère action culturelle et territoriale (départements 40 – 64) – 05 57 95 01 39 - courriel
Sylvie MINVIELLE – Conseillère action culturelle et territoriale (départements 33) – 05 57 95 01 80 – courriel François JOURDAN – Conseiller action culturelle et territoriale (départements 24 – 47) - 05 57 95 01 57 – courriel
Roland PINTAT – Conseiller Musées – 05 57 95 02 09 - courriel
Site de Limoges :
Marie-Hélène Virondeau – Conseillère action culturelle et territoriale – 05 55 45 66 67- courriel
Nicolas BEL – Conseiller Musées – 05 55 45 66 75 - courriel
Site de Poitiers :
Sylvie DUVIGNEAU – Conseillère action culturelle et territoriale – 05 49 36 30 52 - courriel
Caroline PAPIN – Conseillère Musées - 05 49 36 30 20 - caroline.papin@culture.gouv.fr
DREETS Nouvelle-Aquitaine :
courriel
Pour les demandes de financement politique de ville (DREETS), la demande doit être également saisie sur la plateforme DAUPHIN.

RAPPEL : Les lauréats de l’édition 2021, sont tenus de produire auprès de la DRAC et de la DREETS un bilan détaillé des actions qui ont pu être partiellement réalisées ou annulées en 2021.