Accueil > Entreprises, emploi, économie > Emploi, insertion professionnelle > Plan de Relance > Lancement du Comité du Revenu d’Engagement pour les Jeunes

Lancement du Comité du Revenu d’Engagement pour les Jeunes

| Publié le 23 juillet 2021 | Dernière mise à jour le 20 septembre 2021
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Composé de parlementaires, d’élus locaux, d’associations de lutte contre la pauvreté, d’acteurs du service public de l’emploi et d’associations de jeunesse, il sera associé et consulté dans la construction et la mise en œuvre de cette mesure sociale ambitieuse en faveur de l’emploi des jeunes.

Un comité diversifié composé d’acteurs du monde associatif et du service public de l’emploi, de parlementaires et d’élus locaux

Ce comité, composé d’acteurs de la jeunesse, d’associations de lutte contre la pauvreté, de parlementaires, d’élus locaux et de représentants du service public de l’emploi est ainsi associé à la finalisation des contours de ce nouveau dispositif et à la mise en œuvre du Revenu d’Engagement pour les Jeunes, dans la continuité des travaux et concertations engagés depuis plusieurs mois dans le cadre du projet d’élargissement de la Garantie jeunes.
Il est composé de :
- Anaïs ANSELME, déléguée générale du Forum Français de la Jeunesse
- François BAROIN, président de l’Association des Maires de France (AMF)
- Jean BASSÈRES, directeur général de Pôle emploi
- Pascal BRICE, président de la Fédération des acteurs de la solidarité (FAS)
- Sylvie CHARRIÈRE, députée de Seine-Saint-Denis
- Carole DELGA, présidente de Régions de France
- Christophe DEVYS, président du Collectif ALERTE
- Antoine DULIN, président de la commission « insertion des jeunes » du Conseil d’orientation des politiques de jeunesse (COJ)
- Fiona LAZAAR, présidente du Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion (CNLE), députée du Val d’Oise
- Sébastien MARTIN, président de l’Assemblée des Communautés de France (AdCF)
- Paul MAYAUX, président de la Fédération des associations générales étudiantes (FAGE)
- Frédérique PUISSAT, sénatrice de l’Isère
- Johanna ROLLAND, présidente de France Urbaine
- Alexandre SCHAJER, président du réseau des Écoles de la 2e Chance
- Louis SCHWEITZER, président du comité d’évaluation de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté
- Karima SILVENT, présidente des Établissements Pour l’Insertion Dans l’Emploi (EPIDE)
- Nicolas TRUELLE, directeur général des Apprentis d’Auteuil
- Stéphane VALLI, président de l’Union Nationale des Missions Locales (UNML)

En quoi consistera le revenu d’engagement pour les jeunes ?

Le principe : que chaque jeune, qui en a besoin, puisse bénéficier d’un parcours vers l’emploi dans lequel ses besoins seront évalués et un accompagnement individualisé et adapté à ses difficultés lui sera proposé.
Les jeunes qui ont des difficultés financières percevront un revenu dans le cadre de cet accompagnement. Ils devront par ailleurs signer un contrat d’engagement. Il s’agit d’un engagement réciproque entre les acteurs du service public de l’emploi et les jeunes.

Le revenu d’engagement pour les jeunes reposera donc sur trois piliers :
- un accompagnement individualisé, grâce à la mobilisation des solutions du plan "1 jeune, 1 solution" qui se poursuivra, pour coller au plus près des besoins de chaque jeune ;
- un revenu pour tous les jeunes en ayant besoin  ;
- un engagement réel du jeune, qui conditionnera le versement du revenu.

- un engagement réel du jeune, qui conditionnera le versement du revenu.

Depuis le lancement du plan « 1 jeune, 1 solution » en juillet 2020, plus de 800 000 jeunes éloignés de l’emploi sont entrés dans un parcours d’insertion. Consulter le bilan du Plan "1 jeune, 1 solution".
Dans la continuité de cette mobilisation inédite en faveur des jeunes, le président de la République souhaite aller plus loin et lever tous les freins auxquels les jeunes sont aujourd’hui confrontés pour construire leur avenir, en particulier les jeunes qui ne sont ni en études, ni en emploi, ni en formation. C’est l’enjeu de la création du Revenu d’Engagement pour les Jeunes que le Président présentera à la rentrée.

--

Webmestre | Accessibilité | Accessibilité | Données personnelles et cookies | Légifrance | Mentions légales | Services Publics