Contrat Engagement Jeunes - Jeunes en Rupture (CEJ-JR)

| Publié le 19 janvier 2023 | Dernière mise à jour le 7 février 2023

  • Envoyer a un ami
  • facebook twitter

Instauré par la loi de finances du 30 décembre 2021 et codifié dans l’article L. 5231-6 du code du travail, le Contrat d’Engagement Jeune (CEJ) propose aux jeunes éloignés de l’emploi un accompagnement intensif en vue d’une insertion durable, dont le portage est assuré conjointement par les missions locales et pôle emploi.

Sa création correspond à la volonté du gouvernement de renforcer le cadre du droit à l’accompagnement des jeunes en difficulté et confrontés à un risque d’exclusion professionnelle.

Mis en place à compter du 1er mars 2022, le CEJ propose aux jeunes de 16 à 25 ans révolus (ou 29 ans révolus en cas de reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé) un programme intensif d’accompagnement de 15 à 20 heures par semaine, avec une mise en activité systématique et régulière pendant la durée de l’accompagnement (12 mois jusqu’à 18 mois sous conditions).

Au 13 novembre 20 603 contrats ont été signés (8 790 pour Pôle Emploi et 11813 pour les missions locales). Ils ont plutôt bénéficié au 18-21 ans (56,6 % des contrats) et aux peu diplômés (57% des contrats).

Le gouvernement ayant aussi fait le constat, avec l’ensemble des partenaires de l’accompagnement, notamment les partenaires mobilisés dans le cadre de la stratégie de lutte contre la pauvreté, de la nécessité de renforcer l’accompagnement des jeunes les plus fragiles et les plus éloignés de l’emploi, a lancé un AAP régional « CEJ-jeunes en rupture ». L’ambition est de proposer un panel de solutions devant agir sur les questions de mobilité, d’hébergement ou de santé. 17 projets ont été retenus mobilisant un budget de 6 068 001,42 euros se répartissant entre l’accompagnement professionnel (4 676 676,64 euros), les mesures en faveur de la mobilité (592 755,41 euros) et le logement (798 769, 37 euros).

Avec ces 17 projets l’Etat et ses partenaires (collectivités territoriales, associations, Service Public de l’emploi) proposeront des solutions structurantes nouvelles répondant aux besoins des territoires (les départements totalement ou partiellement couverts sont : 16, 17, 19, 24, 33, 40, 64, 86, 87)

 

1jeune1solution