Accueil > Entreprises, emploi, économie > Emploi, insertion professionnelle > Jeunes > L’apprentissage : Au cœur du plan « 1 jeune, 1 solution »

L’apprentissage : Au cœur du plan « 1 jeune, 1 solution »

| Publié le 1er juin 2021
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Au cœur du plan « 1 jeune, 1 solution », l’apprentissage a connu une année record en 2020, avec plus de 516 000 contrats signés. Afin de préparer la prochaine rentrée de l’apprentissage, le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion lance une nouvelle campagne de communication auprès des jeunes et des entreprises.

L’apprentissage : une priorité du plan « 1 jeune, 1 solution »

Le plan « 1 jeune, 1 solution », que porte la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, Elizabeth Borne, a fait du soutien à l’apprentissage une priorité grâce à la mise en place d’aides à l’embauche de 5 000 ou de 8 000 €, versées aux entreprises pour le recrutement d’un apprenti. Pour que la mobilisation exceptionnelle des entreprises en 2020 se poursuive, le Gouvernement a prolongé ces aides jusqu’au 31 décembre 2021.
Une campagne pour mobiliser les jeunes et les entreprises via 1jeune1solution.gouv.fr

Lancée le 31 mai 2021, cette campagne de communication digitale a pour objectif de :
- mobiliser les jeunes, avec des témoignages vidéos, d’apprentis et d’anciens apprentis, qui font part de leur expérience ;
- inciter les entreprises à lancer leurs recrutements en déposant leurs offres d’apprentissage sur le site.
La campagne mettra en avant les avantages de l’apprentissage à la fois pour les entreprises (aides financières, formation d’un jeune, transmission des savoir-faire et préparation de l’avenir de l’entreprise) et pour les jeunes (découverte d’un métier, immersion dans le monde professionnel, rémunération et souvent une embauche à la clé).
Un site qui facilite les échanges entre les jeunes et les entreprises

1jeune1solution.gouv.fr met en relation les entreprises et les jeunes pour faciliter les recrutements. En effet, le site propose aux entreprises plusieurs services en ligne :

  • - déposer une offre d’apprentissage en quelques clics ;
  • - retrouver le détail des aides aux recrutements ;
  • - accéder à un simulateur d’aides ;
  • - organiser un événement de recrutement en ligne ou en physique ;
  • - être appelées par un conseiller, qui les aidera à identifier le profil de jeune recherché et à optimiser leurs offres d’emploi.

Depuis sa mise en ligne, plus de 8 500 entreprises, réunies dans le mouvement « les entreprises s’engagent », animé par le haut-commissaire à l’Emploi et à l’Engagement des entreprises, Thibaut Guilluy, sont inscrites sur le site 1jeune1solution.gouv.fr et se mobilisent activement en faveur des jeunes.
« L’apprentissage est une voie d’excellence qui permet aux jeunes de se former en étant rémunérés et de découvrir de très beaux métiers avec, bien souvent, un emploi à la clé. C’est pour cela que nous en avons fait un pilier de notre politique de l’emploi depuis le début du quinquennat et que l’apprentissage est au cœur du plan « 1 jeune, 1 solution ». Nous ferons tout pour que le record de 2020 devienne la norme et se répète en 2021. J’invite donc les entreprises à s’en saisir et les jeunes à se lancer dans cette voie sans hésiter », déclare Élisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion.

«  Tout faire pour aider les entreprises dans leur recherche d’apprentis, c’est la mission que l’on s’est fixée depuis plusieurs mois. Avec des aides inédites prolongées jusqu’à la fin de l’année, une mise en avant des offres (plus de 17 000 en cette fin mai) sur le site 1jeune1solution.gouv.fr, et un accompagnement personnalisé, accessible pour celles qui le souhaitent, sur le site. Nous allons continuer », déclare Thibaut Guilluy, haut-commissaire à l’Emploi et à l’Engagement des entreprises.

--

Webmestre | Accessibilité | Données personnelles et cookies | Légifrance | Mentions légales | Services Publics