▼ Nos services en département

 

Découvrez le Plan de relance

 

 
 
 
 
 

Marché du travail - bilan 2023 en Nouvelle-Aquitaine

Publié le 6 février 2024

  • Envoyer a un ami
  • facebook twitter
La Nouvelle-Aquitaine est la région de France métropolitaine où la progression du nombre de demandeurs d’emploi a été la plus forte au dernier trimestre 2023 (+ 0,2 % en moyenne métropolitaine).

Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à France Travail (ex-Pôle emploi) sans aucune activité (catégorie A) a augmenté de + 1,8 % au quatrième trimestre 2023. Il s’agit du deuxième trimestre consécutif de hausse, après + 1,4 % au troisième trimestre, portant ainsi le nombre de personnes inscrites à France Travail à 228 950 (+ 4 090 en trois mois).
Le nombre de demandeurs d’emploi a également augmenté sur les deux derniers trimestres de l’année 2023 en France métropolitaine. La Nouvelle-Aquitaine est la région de France métropolitaine où la progression du nombre de demandeurs d’emploi a été la plus forte au dernier trimestre 2023 (+ 0,2 % en moyenne métropolitaine).
Cette hausse fait suite à la baisse quasi-ininterrompue observée depuis le « pic » dû à la crise sanitaire de 2020. Un nombre record de 352 960 demandeurs d’emploi avait ainsi atteint au 2eme trimestre 2020, lors du premier confinement. Ce nombre n’a quasiment pas cessé de décroitre depuis. Le nombre de demandeurs d’emploi avait atteint son niveau le plus bas au 2eme trimestre 2023. Hors période COVID, la tendance est à la baisse du nombre de demandeurs d’emploi depuis mi-2015.
En incluant les demandeurs en activité réduite (catégories B et C), le nombre de demandeurs d’emploi est en hausse de + 1,6 % au quatrième trimestre, soit 9 240 inscrits supplémentaires, et s’établit à 459 160. Il y a eu une hausse à la fois des personnes inscrites en catégorie B (activité réduite courte, + 2,7 % sur le dernier trimestre) tout comme celles en catégorie C (activité réduite longue, + 0,7 %). La Nouvelle-Aquitaine se retrouve au deuxième rang métropolitain (+ 1,0 % en moyenne métropolitaine) au quatrième trimestre pour l’évolution des demandeurs de catégories A, B, C. Seule la Corse enregistre une hausse plus importante.
Là également, cette hausse est consécutive à une hausse au troisième trimestre, ces deux hausses successives semblant mettre fin à une baisse quasi-continue depuis 2017 (hors période COVID). L’examen des premières données de l’année 2024 montrera si cette augmentation du nombre de demandeurs d’emploi est conjoncturelle, ou si elle s’’inscrit dans un retournement de tendance.
Sur un an, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A diminue de 0,3 % et celui des demandeurs de catégories A, B, C augmente de +0,9 %.

Documents à télécharger :