▼ Nos services en département

 

Découvrez le Plan de relance

 

 
 
 
 
 

Travaux en hauteur pas droit à l’erreur

Publié le 3 juin 2024

Dix ans après la campagne « Travaux en hauteur, pas droit à l’erreur », l’Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP) engage une nouvelle action de sensibilisation nationale avec le soutien institutionnel du ministère du Travail, de la Santé et des Solidarités, de la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam) et de l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS), mais également des services de prévention et de santé au travail BTP et interprofessionnels (SPST) ainsi que de plusieurs partenaires de l’OPPBTP mobilisés pour la prévention du risque chute de hauteur.

En France, les chutes de hauteur figurent parmi les premières causes d’accident du travail mortel, avec les malaises, les accidents routiers et les accidents liés à la manutention manuelle de charge*.

Une campagne de sensibilisation : Travaux en hauteur, pas droit à l’erreur !

À ce titre, les chutes, et en particulier les chutes de hauteur, constituent l’un des risques prioritaires du quatrième plan santé au travail (2021-2025).

La campagne lancée par l’OPPBTP est primordiale pour la prévention des chutes de hauteur et sera relayée largement du 21 mai au 5 juillet 2024

Afin d’accompagner les professionnels, des ressources dédiées sont mises à dispositions :

  • Un site permettant d’accéder à des contenus d’information et de sensibilisation : vidéos, témoignages d’entreprises, sélection d’affiches, d’outils, de solutions et de formations.
  • Une boîte à outils comprenant une sélection de solutions et de contenus techniques pour permettre aux entreprises de travailler en toute sécurité sur leurs différents chantiers : par exemple, des conseils sur la fixation de garde-corps, l’utilisation des protections collectives, de drones, encore sur le travail en nacelles.
  • Un kit de sensibilisation clé en main à disposition des formateurs de Centre de formation d’apprentis (CFA) : il s’agit d’un outil d’animation de 45 minutes sous forme de questions/réponses qui permet d’aborder, de façon ludique, la thématique des chutes de hauteur.
  • Des webinaires nationaux à destination des entreprises, des coordonnateurs de sécurité et de protection de la santé (CSPS) et de la maîtrise d’œuvre et d’ouvrage  : animés par des conseillers en prévention de l’OPPBTP, des services de prévention et de santé au travail et la Cnam, ils porteront sur la perception du risque et se dérouleront les 30 mai et 4, 13 et 18 juin 2024. Inscriptions sur le site (chutesdehauteur.fr).

Consulter le site de la campagne

Les chutes de hauteur : un risque majeur

D’après les données nationales publiées par la Caisse nationale de l’assurance maladie (CNAM), en 2021 comme en 2022, les chutes de hauteur représentent environ 12 % des accidents du travail en 1er règlement avec quatre jours d’arrêt et plus sur l’année, soit 22 224 et 84 décès (rapport annuel 2021 de l’Assurance maladie – risques professionnels).

Pour le seul secteur du BTP, 2021, les chutes de hauteur et les chutes de plain-pied ont représenté 13 213 accidents du travail de quatre jours d’arrêt et plus soit près 16% des accidents ayant pour cause des chutes. Le secteur du BTP est le seul secteur d’activité dans lequel la proportion de chutes de hauteur ayant entraîné un arrêt de travail de quatre jours et plus est presque identique à celle des chutes de plain-pied. Pour les autres secteurs, la proportion est moitié moindre.

En savoir plus sur la lutte contre les accidents du travail graves et mortels